• ☎ 03 20 88 73 46 - Accueil téléphonique Mardi de 18h à 20h30 et Jeudi de 14h30 à 17h

Articles par :

Chantal Dequen

Au-delà des nuages : témoignages d’orphelins

1024 576 Vivre son deuil

« Au delà des nuages » film documentaire de 58 min

Disponible en replay sur Arte du 04/06/2021 au 26/12/2021

Prochaine diffusion en direct le mercredi 30 juin à 23:45 sur Arte

À l’image des groupes de parole pour enfants que nous proposons, dans ce reportage tourné aux USA , l’association Good Grief accompagne des enfants confrontés au décès de leurs parents. Une immersion auprès de ces orphelins, dont les mots bouleversent.
Âgés de 5 à 10 ans, Kimmy, Nicky, Peter, Nora, Nolan et Mikayla sont unis par une même blessure : la perte récente d’un de leurs parents, voire des deux, dans le cas de Peter. Chaque semaine, ils retrouvent d’autres enfants qui partagent la même expérience dans les locaux de l’ONG Good Grief. Basée dans le New Jersey, cette association les accompagne dans leur deuil à travers des groupes de parole et des ateliers, au sein desquels ils peuvent exprimer leurs émotions : douleur, tristesse, colère, angoisse, manque… Les bénévoles leur proposent des activités ludiques, recourant à des mots simples pour décrire ce qu’ils traversent. De l’adieu à un ours en peluche dans une salle équipée d’un lit d’hôpital à la reproduction d’un enterrement avec cercueil et tombe miniatures, les enfants se livrent à leurs propres rituels, alors que dans la « pièce du volcan », sécurisée, ils peuvent se défouler, frapper et hurler leur rage.

Regarder le replay ici

Le petit livre de la mort et de la vie

1024 576 Vivre son deuil

de Delphine Saulière et rémi Saillard

Si chaque être humain s’interroge sur les grandes étapes de la vie (naître, grandir, vieillir, mourir), peu savent donner des réponses adaptées à un enfant qui pose des questions sur la mort ou qui es confronté à un deuil. Or pour dénouer des sentiments d’angoisse ou de tristesse, rien ne remplace la parole et le dialogue.

L’auteur a travaillé à partir de vraies questions d’enfants et y répond simplement à raison d’une question par double. C’est quoi, pourrir ? Comment meurt-on ? Où va-t-on quand on est mort ? Que fait-on du corps ? Pourquoi la mort fait-elle si peur ? etc.

Si le livre n’évite pas les sujets difficiles comme par exemple la souffrance et le suicide, il veut donner de l’espoir et expliquer que la mort fait partie de la vie et lui donne son sens.
Il veut rassurer l’enfant, l’aider à comprendre que la mort n’est pas morbide mais naturelle…

 

Deuils périnataux, douleurs secrètes

1024 576 Vivre son deuil

Deuils périnataux, douleurs secrètes de Florence d’Assier de Boisredon

Que faire devant la détresse de parents qui ont perdu « leur bébé » à la suite de fausses couches, d’interruptions de grossesse, médicales ou volontaires ?L’affrontement à la mort d’un si petit être se vit souvent dans le silence, entre honte, culpabilité et incompréhension : le père, la mère se débattent dans un deuil particulier, mal reconnu et peu accompagné.Ce livre s’adresse ici non seulement à la famille, mais aussi à l’entourage, médical, psychologique, social et spirituel, qui se sent souvent démuni devant ces douleurs secrètes. Brutalité de la mort, décisions prises dans l’urgence, absence de cérémonies d’adieu… le deuil périnatal a des spécificités qui imposent des conditions particulières pour être traversé. Florence d’Assier de Boisredon en explique chaque étape et ouvre ainsi les chemins qui, une fois la vie perdue inscrite dans la réalité de la famille, permettront à chacun de surmonter l’épreuve et de se reconstruire.Psychologue, psychanalyste, Florence d’Assier de Boisredon est engagée dans l’accompagnement et la formation à l’écoute.

 

 

L’arbre et l’ombre de la Lune

1024 576 Vivre son deuil

de Hélène Romano.

“Plus jamais il n’y aura de vacances avec mon Papa et ma Maman.
La nuit est tombée tout d’un coup dans ma vie.
Papa ne vit plus.
On m’a dit que c’était un suicide, ce qui lui est arrivé.
Mais pourquoi personne ne veut m’expliquer ?
Ce n’est pas juste.” Un petit garçon de 8 ans raconte le suicide de son papa quand il avait 6 ans.

La mort d’un parent est une très lourde épreuve pour un enfant.
Mais la mort par suicide l’est davantage car elle s’accompagne souvent d’incompréhension, de culpabilité, voire de colère pour les proches.
Après le suicide de l’un de ses parents, l’enfant se sent perdu.
Il se demande si ce qui est arrivé est sa faute. Et, face au silence des adultes, il s’interroge et veut comprendre.

Psychologue, spécialiste du trauma de l’enfant, Hélène Romano raconte, avec une histoire simple, comment parler avec les enfants après le suicide d‘un parent et les aider à surmonter cette épreuve.
Les illustrations à la ligne claire et aux couleurs chaudes d’Adolie Day permettent d’aborder avec sérénité et profondeur ce sujet douloureux.
En fin de volume, une double page blanche permet aux jeunes lecteurs de s’approprier cette histoire en dessinant leurs émotions et leurs pensées.
Une fiche à destination de la famille donne des repères essentiels à la communication avec les enfants orphelins.